Parlez-nous de votre entreprise, de vos activités…

Je me suis installé en tant qu’agriculteur en 1987 et j’ai exercé cette profession à temps plein pendant 20 ans. Mais pendant les dernières années, je ne gagnais plus rien. Heureusement que ma femme avait un salaire !
En 2008 je me suis reconverti en tant qu’artisan multi-services. J’ai passé un CAP de maçon. Et je me suis mis à mon compte au même moment.

Pourquoi une reconversion dans la maçonnerie ?
J’ai trouvé une opportunité dans la maçonnerie le jour où un proche a eu besoin de rebétonner sa cave. Il ne trouvait personne ou seulement des artisans qui proposaient des devis à des tarifs exorbitants. J’ai réalisé ce jour-là qu’il y avait un créneau à prendre. J’ai commencé doucement, le bouche-à-oreille a bien fonctionné car, ça se sait, « un bon paysan sait tout faire ».
Je suis en « Entreprise individuelle », je travaille donc seul. Je fais tout ce qui concerne le bâtiment.
Quel est votre secteur géographique d’activité ?
Ma clientèle se situe dans un rayon de 35 km autour de Magné, de Civray jusqu’à Poitiers

Quel est votre secteur géographique d’activité ?

Ma clientèle se situe dans un rayon de 35 km autour de Magné, de Civray jusqu’à Poitiers.​

Comment se répartit votre activité entre les professionnels et les particuliers ?

Je traite principalement avec des particuliers, à 95% - 98%. Ce n’est pas un choix de ma part, je réponds seulement à la demande.​

Quel sont vos objectifs pour les années à venir ?

J’ai 56 ans, je souhaite simplement travailler seul et finir ma carrière professionnelle ainsi. Si toutefois je trouve un jour quelqu’un qui aime mon travail, le fait correctement, s’il correspond à ce que je veux, je pourrais songer à lui transmettre mon entreprise.​

Comment communiquez-vous ?

Essentiellement par le bouche-à-oreille. J’ai fait 2-3 publicités mais c’est tout.
Cela fonctionne très bien comme ça.

Au début de ma carrière d’artisan j’avais des problèmes de demande, ce qui est normal puisque je commençais, mais maintenant j’ai de plus en plus de clients. Aujourd’hui, en janvier, si je fais un devis, le travail sera fait en septembre.

Pourquoi avez-vous adhéré à la Coopérative ?

J’ai adhéré, depuis sa création, à la Coopérative d’artisans à domicile, d’abord pour l’aide à la personne. J’ai remarqué qu’un certain nombre de gens recevaient des chèques Cesu, mais qu’ils ne savaient pas quoi en faire ni comment les utiliser. De plus, pour mon nouveau secteur d’activité, il me fallait payer une comptabilité. Ce qui représentait une somme trop importante pour moi. Or la Coopérative prenait en charge cette partie, plus la partie administrative. Et puis, c’était aussi une ouverture sur une clientèle potentielle.

M.Emmanöel Duputié ED Entreprise
23 La basse Touche 86 160 MAGNÉ
06 83 49 38 37
05 49 56 66 69