Parlez-nous de votre entreprise, de vos activités…

J’ai créé l’activité en juillet 2005 à Chauvigny. L’entreprise fait de la vente – nous avons un magasin à Chauvigny -, de la maintenance et de la réparation de matériels informatiques et de logiciels.
La formation à l’utilisation de logiciels à domicile ou en magasin fait aussi partie de nos activités.

Pour la partie Coopérative, nous faisons de l’assistance à l’utilisation des différents outils informatiques chez le particulier. Nous l’accompagnons pour solutionner des problèmes informatiques, par exemple l’installation d’une imprimante, le paramétrage d’une connexion internet… Tout ce qui a un rapport avec l’informatique.

Déclic e-média a un employé et une secrétaire.

Quel est votre secteur géographique d’activité ?

Mes interventions ont lieu sur un secteur correspondant à 30 km tout autour de PONS. Je vais jusqu’à Saintes, Cognac… Et comme nous sommes peu dans cette zone rurale, je n’ai pas le temps de m’ennuyer, j’ai beaucoup de travail.

Quelle est la demande concernant les particuliers ?

Concernant les ventes de matériels informatiques, internet nous a pris des parts de marché. La période de la Covid n’a pas eu d’incidence sur nous car nous faisions partie des entreprises prioritaires. Nous avons pu continuer l’activité. L’accueil du public en grande difficulté « informatique » a été maintenu pour connecter tout le monde sur internet.
En termes de CA, nous avons toujours notre clientèle qui est surtout âgée.
Nos clients attendent surtout une prestation d’assistance et de conseil. Les gens cherchent du service de qualité. Ce n’est pas forcément pour le prix. Ils veulent être sûrs qu’en cas de problème ils peuvent nous contacter, ils savent que nous intervenons rapidement. Ce qui n’est pas le cas en achetant sur internet.
Nos clients veulent des gens compétents en face d’eux.
Malheureusement, pour la jeune génération, le réflexe est de passer par internet pour l’achat de matériel. Cependant concernant les tarifs nous sommes souvent moins chers. Il faudrait avoir les moyens de communiquer sur nos prix.

Avez-vous envie de vous développer ?

Dans la mesure où les marges sont faibles dans ce secteur il est difficile d’envisager de se développer sans engendrer des charges trop lourdes (emploi supplémentaire…). Je préfère donc continuer à faire ce que je fais : rester dans mon artisanat. Je préfère rester sur de l'artisanat : limiter les quantités et privilégier la qualité du travail.

Comment communiquez-vous ?

Je ne communique pas beaucoup. Cela se fait par le bouche-à-oreille. Je devrais développer mais je n’ai pas le temps.

Y-a-t-il longtemps que vous avez adhéré à la Coopérative ?

Dès que Madame Fradet m’a contacté, tout au début, j’ai tout de suite accepté de la suivre dans ce projet. Elle cherchait des entreprises dans la partie informatique. J’ai donc été coopérateur de la Coopérative dès la création. J’ai fait partie des premiers co-gérants. Nous avons créé cette activité pour concurrencer les auto-entrepreneurs.

Pensez-vous que la Coopérative devrait se développer ?

Nous sommes peu en informatique dans la région. Cela manque un peu de dynamique dans ce secteur-là mais ce n’est pas dû à la Coopérative. La Coopérative se développe correctement. Les derniers co-gérants ont fait beaucoup de choses en communication. On reste sur l’artisanat et sur la proximité et c’est très bien comme cela.

M.Baillargeat : 05 49 61 34 22

Déclic E-media 1 quai Maquis 86 300 CHAUVIGNY